Ona-Tech

Site web d’Actualité Technologique en RDC et sur les continents

RDC: RASCOM et PTNTIC évaluent les besoins de connectivité du pays

Ecouter cette information

Le Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC), Augustin Kibassa Maliba a eu une séance de travail ce lundi 9 Mars 2020, avec le Directeur général de Regional African Satellite Communication Organization (RASCOM), Mamadou Sarr. Il était question, au cours de ces échanges, de revoir les besoins de la République Démocratique du Congo en termes de connectivité mais également de présenter les différents services mis en œuvre par RASCOM, services qui peuvent aider la RDC à mieux décoller sur le plan des Technologies de l’Information et de la Communication, en mettant en exergue le passage de la Télévision analogique à la Télévision numérique terrestre (TNT).

” Nous nous sommes rendus compte que depuis le lancement du premier satellite, la RDC est en train d’utiliser le satellite de RASCOM pour les chaines de Télévision. Ses services ne sont pas très bien connus, beaucoup à Kinshasa ne savent pas que c’est RASCOM qui offre les services. Actuellement, tous les Etats sont en train de faire la transition numérique et la RDC est dans la même vague. C’est dans ce cadre qu’on est venu ici pour revoir les besoins et les modalités de passage de l’analogique au Numérique. Aujourd’hui, on est là pour revoir tous les besoins, au-delà de la transition numérique, recadrer les besoins du pays en termes de connectivité, c’est ce qu’on appelle la revue des besoins, pour voir dans quelle mesure la RDC va mieux s’impliquer non seulement dans le fonctionnement de RASCOM comme membre fondateur mais également utiliser les services de RASCOM (Newlook) avec la nouvelle technologie que nous avons mise en place”, a fait savoir à la presse le Directeur général de RASCOM.

Au cours de cette séance de travail, le directeur technique de RASCOM a fait la présentation d’une panoplie des services notamment les services liés à la télévision numérique, à l’internet, les services universels, etc.

“Il revient aux autorités du pays de regarder dans quel cadre on va coopérer pour vraiment booster les TIC en RDC”, a signifié Mamadou Sarr.

Le DG de RASCOM a salué la détermination du Ministre des PTNTIC Augustin Kibassa Maliba qui, à travers un grand projet qu’il porte, veut à tout prix mettre fin à la fracture numérique en RDC.

“Il faut avouer que c’est le ministère qui a exprimé le besoin d’abord tout en partant du constat que la RDC étant membre du RASCOM, ne doit pas rester derrière. La RDC doit être parmi les locomotives de ce projet. Le ministre a senti la nécessité de nous faire venir, et dans son discours programme en tant que ministre des PTNTIC, il a pratiquement balayé tous les secteurs de télécommunication, en mettant en avant plan, le taux de pénétration en ce qui concerne l’internet, la téléphonie, et le mobil banking, pour dire qu’il y a encore beaucoup de choses à faire en RDC”, a souligné Mamadou Sarr.

Tout en reconnaissant le rôle important que joue la RDC au niveau de l’Union africaine, à travers le leadership éclairé du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le DG de RASCOM note qu’il est très important que la RDC puisse non seulement utiliser les services de RASCOM mais qu’il puisse être parmi les locomotives du projet.

La Regional African Satellite Communication Organization est une entité qui était mise en place par l’Union africaine depuis les années 1992, pour mettre en place un outil d’intégration africaine, lancer des satellites au service de l’Afrique. Plusieurs Etats africains dont la RDC en sont membres.

Ona-Tech